Sommes-nous réellement différents?

Sommes-nous réellement différents?

Sommes-nous réellement différent?

J’ai un ami qui souffre d’anxiété sociale.

D’expérience, je dirais que la plupart d’entre-nous souffrons d’anxiété sociale à divers niveaux, mais dans son cas, son anxiété est assez sévère, au point de l’empêcher de sortir de chez lui.

Un jour, je lui ai demandé : « De quoi as-tu peur ? ».

– « Du jugement des autres ».

Mon premier réflexe fut de me dire « Tout le monde juge toute le monde et tu juges les autres toi aussi. Quel est le problème? ».

Je lui demande alors : « Quel genre de jugement? ».

– « Qu’ils se disent que mon corps n’est pas assez en forme ni assez beau ».

Sa réponse m’a remémoré une citation entendue l’an dernier :

« Tout le monde essaie de ressembler à un top model. Le problème, c’est qu’il y a 7,3 milliards de personnes, et seulement 5 top models. »

L’histoire de mon ami n’est pas différente des autres… En fait, la plupart de nous sommes inconfortables avec notre corps, tentant de ressembler à ces 0,000000068% d’individus, au lieu d’aimer le corps qui est nôtre. Mon ami transforme ce désir en anxiété, mais d’autres vont compenser avec la nourriture (ou l’absence de), les vêtements et la mode, les drogues…

Mon premier article parlait de faire de petits pas, afin de réduire les attentes et ainsi se permettre de réussir. La même dynamique s’applique ici : pourquoi mettre tant d’énergie pour ressembler à 0,000000068% du monde? Est-ce qu’on a de réelles chances d’y arriver ou ne fait-on que rêver de décrocher la lune?

Comment peut-on atteindre nos objectifs si dès le départ, on les défini comme étant presque impossible à atteindre?

C’est drôle de voir comment près de la moitié des gens cherchent à être « différents » des autres, alors que l’autre moitié cherche à être « semblable » aux autres, et qu’une infime partie seulement d’entre-nous accepte d’être soi-même…

Nous avons tous des visages différents, ce qui nous rend tous différents des autres, mais également semblables; car TOUT LE MONDE a un visage différent (même les jumeaux ne sont pas complètement identiques)! Sommes-nous alors différents des autres ou semblables dans notre différence?

De temps en temps, je pense à ces films du « futur » qui présentent celui-ci comme un monde aseptisé où tout le monde porte les mêmes vêtements, mangent la même nourriture, suivent les mêmes lignes jaunes sur le sol des mêmes corridors… Et je réalise à quel point ça serait plate…

Parce qu’aussi insécurisante que puisse être la différence, celle-ci est source :

– de beauté (on aime tous des choses différentes à propos des autres);
– de désirs (on désire habituellement des choses que nous n’avons pas);
– d’opportunités (différents besoins à combler);

– d’apprentissages (une multitude de façons de faire la même chose).
– etc.

Et toutes ces différences créent un monde où il fait bon vivre, avec davantage de liberté d’expression, d’évolution, de créativité… et de place pour être nous-mêmes!

De l’autre côté, la similarité apporte l’ordre, les normes et les habitudes qui nous aident à évoluer en tant que société. Elles créent un environnement qui facilite la communication, à l’aide de bases communes qui permettent de travailler ensemble dans la même direction, en plus de faciliter la compréhension des besoins et attentes de chacun.

Dans le fond, quand on réalise que nous sommes TOUS différents des autres, on réalise que nous sommes TOUS semblables aux autres également!

La seule réelle différence, c’est comment vous gérez la chose. Attendez-vous que cette « même-différence » vous dicte votre vie? Vous basez-vous sur ce que font les autres pour vous « différentier » d’eux, ou inversement, vous « identifier » à eux? Le monde change à chaque seconde. Si vous déterminer votre place dans la vie en fonction de lui, il y a de fortes chances que vous passiez plus de temps à vous redéfinir qu’à vivre votre vie comme elle devrait être vécue : pour vous et vous seul.

Bien sûr, je ne dis pas de ne jamais tenir compte des autres. Mais au final, il s’agit de votre vie à vous et à vous seul. Soyez le seul conducteur derrière le volant afin de prendre le chemin qui est vôtre et atteindre la destination de rêve que vous choisissez.

Personnellement,

Je suis différente des autres de part mon physique, mon esprit, mes émotions et mes expériences.
Je suis semblable aux autres, grâce à mon physique, mon esprit, mes émotions et mes expériences.
Et j’accepte ces deux parties de ma personne, comme étant mon identité propre dans toutes ses couleurs.

Et vous?

Posted in: Gestion des peurs

Leave a Comment (0) ↓

Leave a Comment